krigou.jpg
  • Krigou

Au Sevilla Bar - Alex Capus


Au Sevilla Bar, il y a Max et ses clients. Il y a une tête de toro au-dessus du bar. Celle de l’écumant Cubanito qui s’est bien battu dans l’arène il y a quelques années et y a laissé son oreille (et sa vie) sous l’épée du torero. Max a trois fils presque adultes, une épouse partie pour un temps en formation à Paris, des nostalgies d’un homme de 55 ans. Max est écrivain et sort, avec application, tous les matins, les reliquats de verres vides du bar qu’il apporte au tri. Puis, il allume la machine à café, nettoie, et observe les clients.

Le Sevilla Bar grouille d’anecdotes. Alex Capus nous les raconte avec la bonhomie qui le caractérise. Il a le regard doux et l’écriture en frisettes d’un homme qui trouve que la vie est belle. Le Sevilla Bar a des notes d’autobiographie romancée et pétillante... (Source : Catherine Fattebert/mh)





Alex Capus, "Au Sevilla Bar", roman traduit de l’allemand par Emanuel Güntzburger, Actes Sud, 2019 Pour acheter ce livre chez Amazon Fiche Wikipedia sur Alex Capus

L'album de Krigou
« Là où le sol s'est enlaidi, là où toute poésie a disparu du paysage, les imaginations s'éteignent, les esprits s'appauvrissent, la routine et la servilité s'emparent des âmes, et les disposent à la torpeur. Élisée Reclus »

Editions Libellules
©2018 - 2020