• Krigou

Est-ce que les bourdons piquent ?

Vous êtes-vous déjà posé la question "Est ce que les bourdons piquent ?"

Et bien oui, les bourdons peuvent piquer. Ces insectes font en réalité partie de la grande famille des abeilles et, comme chez toutes les abeilles, les femelles bourdons (reines) et les ouvrières ont un dard qui leur sert à se défendre (le dard est absent chez les mâles). De fait, les bourdons ne piquent pratiquement jamais, sauf s’ils sont saisis et serrés dans la main dans un ultime réflexe de défense ou coincé dans un vêtement. Toutefois sachez que avec un peu de délicatesse, les bourdons se laissent prendre dans la main sans réagir...


Le faux-bourdon (abeille mâle)

Le mâle de l'abeille, appelé faux-bourdon, se reconnait à sa silhouette massive et à ses grands yeux. En vol, son vrombissement est caractéristique. Contrairement aux femelles, les mâles n'ont pas de dard et sont donc dans l'impossibilité de piquer. Ils ne doivent pas être confondus avec les bourdons qui sont des espèces différentes. Incapable de butiner, la seule fonction des faux-bourdons est la fécondation des reines vierges. Ils ne représentent que 2% de la population de la ruche.

D'où vient l'expression "Avoir le bourdon" ?

Avoir le bourdon signifie "ne pas avoir le moral, avoir le cafard.

Selon certains, l'expression viendrait de ces insectes, d'après la couleur sombre de ces insectes. Selon d'autres, un bourdon définit aussi une cloche, le plus gros modèle, qui produit un son très grave et qui est en général utilisée pour signaler des évènements nationaux graves, du genre de ceux qui peuvent faire déprimer comme une défaite, par exemple. Ou autre théorie un peu plus saugrenue; le bourdon produit un son grave quand il vole. Si on en a plusieurs qui bourdonnent dans la tête, comme les idées noires, on ne peut qu'avoir le moral dans les chaussettes.

Source : http://www.insectes.org Source : https://www.expressio.fr

Source : http://www.apiculteur.ch

Photo : Krigou

0 vue
L'album de Krigou
« Là où le sol s'est enlaidi, là où toute poésie a disparu du paysage, les imaginations s'éteignent, les esprits s'appauvrissent, la routine et la servilité s'emparent des âmes, et les disposent à la torpeur. Élisée Reclus »
krigou.jpg

Editions Libellules
©2018 - 2020