top of page
  • Instagram
  • Photo du rédacteurKrigou

L'Orange mécanique - Anthony Burgess

Dernière mise à jour : 19 nov. 2022

D'après Anthony Burgess lui-même, le titre Orange Mécanique vient d'une vieille expression cockney « il est bizarre comme une orange mécanique » (« He’s as queer as a clockwork orange »), c'est-à-dire très étrange ou inhabituel.


L’Orange mécanique est un roman de science-fiction d’Anthony Burgess publié en 1962 et traduit en français en 1972. Burgess s’inspire d'un événement marquant de sa propre vie, sa première femme, Lynne, ayant été agressée par quatre G.I.s déserteurs en 1944.


Œuvre prémonitoire s'il en fut, a pour cadre un monde futuriste furieusement proche du nôtre. Son héros, le jeune Alex, s'ingénie à commettre le mal sans le moindre remords : en compagnie de ses drougs, il se livre à la bastonnade, au viol et à la torture au son d'une musique classique censée apporter la sérénité de l'âme. Incarcéré à la suite d'un vol à main armée raté, il subit un traitement chimique qui le rend allergique à toute forme de violence. À sa sortie, devenu doux comme un agneau, il endure les avanies que lui infligent les anciens membres de sa horde, dont certains sont passés du côté du service d'ordre, avant d'être recueilli par une de ses victimes. Tout le génie de Burgess éclate dans ce livre sans équivalent, entre roman d'anticipation et conte philosophique, qui s'interroge avec autant d'humour que de lucidité sur la violence, le mal, et la question du libre arbitre. Burgess, qui fut linguiste et compositeur avant de devenir romancier, réussit en outre le prodige d'inventer une langue, le nasdat, dans laquelle son héros et narrateur Alex raconte sa propre histoire. " Je ne connais aucun écrivain qui soit allé si loin avec le langage ", commentera William S. Burroughs. L'Orange mécanique assurera, avec un petit coup de pouce de Stanley Kubrick, la célébrité mondiale à son auteur.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page