top of page
  • Instagram
  • Photo du rédacteurKrigou

La fin des chimères vertes

Dernière mise à jour : 25 nov. 2022

Un voyage en Bolivie, sur le miroir du Salar d'Uyuni, est l’occasion d’admirer une merveille mondiale de la nature, mais aussi d’enterrer une chimère écologique.

Photo : Krigou Là-bas, les Boliviens exploitent le lithium enfoui sous la croûte de sel. Ce minerai est en effet la matière première des batteries, nécessaires pour alimenter les millions de véhicules électriques que les constructeurs, notamment chinois, ont prévu de lancer sur les routes du monde. Autour du Salar d'Uyuni apparaît la part d’ombre de ce projet : cours d’eau asséchés, paysans floués, tourisme menacé. L’or blanc devient très sale… Au-delà du cas bolivien, le bilan écologique du véhicule électrique, qui commence à être connu aujourd’hui, montre que la sympathique notion « d'électromobilité » crée autant de problèmes qu’elle n’en résout. Le remplacement d'une dépendance (au pétrole) par une autre (au lithium), entre autres. (Source : geo.fr)


22 vues3 commentaires
bottom of page